« Nate, I’m not asking you how you’re feeling. » – Short Term 12

Ce film regorge d’ambition. Il y a toute cette matière complexe qui nous explose au visage tout au long du film.
Commençons par l’actrice principale, qui est littéralement la bombe principale (dans le sens explosif qu’on se mette d’accord) de ce film.

Brie Larson est captivante, elle transmet une énergie impressionnante en incarnant un personnage très naturel et complexe (différent de celui du film The Spectacular Now). Il y a l’aspect très professionnel du personnage, elle est très impliquée dans son travail et semble être très douée pour maîtriser les  petits malins (cette expression me donne l’impression d’avoir 70 ans). Il y a l’aspect humain qui ressort souvent en dehors du centre, on a accès à son passé, à ses angoisses … Il y a une proximité réelle entre les vies des mineurs et celle des éducateurs selon le point de vue du spectateur. Mais si on se place du côté du scénario, à l’intérieur de l’histoire, les deux vies sont absolument sans liens. Cette proximité devient toutefois très évidente et explicite grâce au personnage de Jayden, ce qui amène beaucoup d’émotions vives dans le film.

Ce sont effectivement des regards meurtriers.
Ce sont effectivement des regards meurtriers.

Certains critiques ont mis en avant la fin « trop belle pour être vraie » du scénario, je ne suis pas tout à fait d’accord. Je vais éviter de spoiler, mais effectivement la fin n’est pas aussi terrible qu’on peut le penser, et je ne trouve pas ça mauvais , dans le sens où cela gâcherait l’élan réaliste du film si tout se terminait mal. J’ajouterai aussi que tout ne se termine pas bien pour tous, tout ne se termine pas tout court, enfin bon …

Destin Cretton a crée ce scénario à partir de sa propre expérience dans un centre du même type pendant 2 ans, et je pense qu’il sait mieux que quiconque que l’avenir de ces enfants, dont on parle peu, n’est pas aussi sombre que certains le pensent. On entre avec Nate, nouvel employé au sein de ce centre pour mineurs , et on découvre une ambiance très réelle. Ces enfants ont chacun une histoire, il y a une routine évidente qui est mise en avant, il y a aussi des comportements « types »; je pense surtout au personnage de Marcus (magistralement interprété par Keith Stanfield) très renfermé, on sent un lourd passé et de la souffrance en lui.

Les poissons sont importants.
Les poissons sont importants.

D’autre part, malgré une routine apparente, les jours passent et ne se ressemblent pas. Il n’y a pas de répit, il y a toujours  un truc de malade qui arrive. Les éducateurs sont toujours confrontés à des comportements imprévisibles de la part des enfants, bons ou mauvais; et c’est ce qui fait de ce film une balade sur des montagnes russes. Je pense que c’est vraiment un point important niveau réalisme.

La tête de Nate à ce moment est la meilleure partie du film, sérieusement, regardez le.
La tête de Nate à ce moment est la meilleure partie du film, sérieusement, regardez le.

J’ai adoré ce film ! Il nous dessine les sentiments qui animent tous ces personnages d’une manière tellement belle et subtile. Il est bien fait, il est drôle, il est bien filmé, il est émouvant, les acteurs sont incroyables; que dire de plus ? Chapeau bas Monsieur Cretton !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s