« It’s an awful thing he did to them. »- Blue Ruin

Oh boy …

Je suis une flipette et une adepte du cinéma en solo. Donc me retrouver devant Blue Ruin seule a été une expérience plutôt comique. C’est un thriller, comme tout thriller qui se respecte, il y a du sang, du suspens et des sursauts (enfin pour ma part); et j’avoue que ce n’est pas ce que je préfère. Mais que c’était bon !

J’ai adoré. J’ai été très agréablement surprise par cet humble projet Kickstarter (voir ici) d’un peu moins de 38 000 $ qui a largement sa place parmi des grands films comme Fargo ou Prisoners, même s’il a une forme qui lui est propre.

Rapidement, je résume l’histoire : Dwight, vu comme un homme complètement perdu dans sa vie et dans sa barbe, essaye de retrouver Wade qui a tué ses parents 20 ans auparavant et qui au moment de l’histoire vient de sortir de prison. L’histoire ne s’arrête pas là puisque tout ce petit manège ensanglanté se transforme en règlement de compte  strictement entre les deux familles, ce qui évidemment n’a aucune limite… Je déteste les résumés, passons.

 

Pas beau cette scène. Pas beau du tout.
Pas beau cette scène. Pas beau du tout.

Pour commencer, je vais parler de cet antihéros Dwight , joué par le méconnu Macon Blair, qui est juste énorme. Je n’ai jamais vu un personnage aussi troublé et troublant. Au début, pendant les vingt premières minutes, il y a très peu de mots qui sont échangés. On base donc notre jugement sur l’aspect de ce personnage, sur son regard, sur ses actions. On a cette image d’un gars super silencieux qui peut faire des horreurs sans rien ressentir. Mais au fur et à mesure on se rend compte que, finalement, il ne correspond pas vraiment au profil de ce genre de criminel. Il a peur, il est terrifié. On a en tagline pour ce film « A man with nothing to lose is a man with nothing to fear. » ( » Un homme qui n’a rien à perdre est un homme qui n’a peur de rien. »), et bizarrement je ne suis pas du tout d’accord avec cette phrase choisie comme slogan. Le personnage a évidemment peur; il fuit, il tremble, il pleure, lorsqu’il tue il est horrifié et ses gestes sont imprécis. Il a ce côté très humain, très fragile, il est naïf et se laisse absolument emporter par ses émotions, complètement. Cette fragilité est d’ailleurs quelque chose qui est mise en évidence à travers les actions de Dwight; qui sont certes horribles mais loin d’être l’acte d’une personne mentalement forte, mais aussi à travers les mots. Il y a cette scène où sa sœur lui explique qu’elle ne lui pardonnera pas justement à cause de cette faiblesse. Donc voilà , ce Dwight est un homme qui agit, il répond à ses pulsions sans hésiter et sans réfléchir, mais il est loin, selon mon humble opinion, d’être sans peurs.

 

Très hipster indeed.

Passons maintenant au scénario en général. Bon, comme mentionné plus haut, j’ai flippé. Il y a une vraie tension qui s’installe par moments; d’une intensité rare. Le personnage de Dwight est très troublant, il m’a parue difficile à cerner et donc ses actions sont difficilement prévisibles. On a littéralement l’impression qu’il n’y a aucune limite à la violence de l’homme.  Je dirais que niveau suspens, on est servi, il n’y pas de soucis sur ce point là. Il y a donc ce côté sombre et très violent du scénario, appuyé par des scènes très silencieuses et lourdes de sens. D’autre part, on rit. Et c’est l’une des choses qui m’a le plus surprise. Une minute j’étais horrifiée, l’autre je riais. J’étais perturbée par mes propres réactions. Jeremy Saulnier a réussi à mettre sur pieds un film violent, avec une tension palpable ET drôle. Honnêtement, c’est un coup de maître.

 

Il est vraiment perdu lui.
Il est vraiment perdu lui.

Plein d’étoiles pour Blue Ruin (le titre fait d’ailleurs allusion à sa voiture très…vintage), très très bonne surprise. C’est un projet modeste mais qui reste un projet en or !

 

On rit quand même …

On rit…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s